Menu

30 ANS APRES – Palette russe

30 avril 2013 - Expositions

 

 « L a  P a l e t t e   r u s s e »

 Exposition « 30 ANS APRES »

Alexander DANOV, Oskar RABINE, Igor BITMAN, Eugene RUBIN (1906-2001), Anna FILIMONOVA, Rustam KHAMDAMOV, Vladimir KARA, Boris SMIRNOV-RUSETSKY (1905-1993)

 du 20 mai au 15 juin 2013

 16h – 20h, sauf lundi,  uniquement sur rendez-vous

Olga KARASSEVA 0663874209, Olga KHLOPOVA 0632773588

Vernissage le jeudi 23 mai 2013 de 19h à 22h

Du 20 mai au 15 juin 2013, I-Gallery « Instant » présente l’exposition « 30 ans après », dans le cadre de «Palette russe». La galerie expose des œuvres de Alexander DANOV, Oskar RABINE, Igor BITMAN, Eugene RUBIN (1906-2001), Anna FILIMONOVA, Rustam KHAMDAMOV, Vladimir KARA – les artistes connu à Paris depuis trente ans et un célèbre peintre Boris SMIRNOV-RUSETSKY (1905-1993), élève de Roerich, dont le concept a été marqué par les mouvements du «cosmisme » russe et mysticisme oriental.

Boris SMIRNOV – RUSETSKY (1905 – 1993)

 Un artiste mystique à contre-courant de l’Histoire. Boris Smirnov-Rusetsky nait en 1905 à Saint-Pétersbourg. Jeune homme, Smirnov Rusetsky suit une formation artistique auprès du peintre Rerberg, avant d’entreprendre des études d’art à Moscou. Il côtoie le peintre symboliste Roerich, dont l’influence perdurera tout au long de son existence. C’est alors que Smirnov-Rusetsky participe à la création du groupe artistique « Aramavella », dont les concepts du « cosmisme » en naitront. Smirnov-Rusetsky n’est pas épargné par le formalisme de l’art officiel. Banni de la scène artistique, il subira le Goulag et l’exil. Réhabilité sous Krouchtchev, Smirnov-Rusetsky reprend alors sa carrière artistique. Prolifique, inspiré par les paysages du Nord, le peintre ne cesse d’exposer, en Union Soviétique et à l’étranger. Il meurt en 1993 à Saint-Pétersbourg. Dépouillés, les paysages de Smirnov-Rusetsky témoignent de sa compréhension mystique du monde. Au carrefour des courants artistiques aussi dissemblables que l’Art nouveau, le symbolisme ou encore l’orientalisme, Smirnov Rusetsky crée un univers fondamentalement original visant à l’unification des éléments naturels. La modernité de Smirnov-Rusetsky réside dans sa transcendance de la temporalité.

 Rustam KHAMDAMOV

 Rustam Khamdamov est né le 24 mai 1944 à Tashkent. En 1969, il termine VGIK (Ecole de Grigoriy Tchukhray), et entre au guilde de  réalisateurs de cinéma. Khamdamov est aussi bien célèbre pour ses brillants traveaux cinématographiques que pour ses tableaux. Ses œuvres sont vives, intenses, mouvementées : portraits, ébauches, croquis, esquisses des costumes, bijouteries,…. L’art de Khamdamov a trouvé son reflet dans la mode.  Au début des années 1990, il a créé des vêtements pour Krizia, les chaussures pour Pallini et Rossi.  Durant son séjour de deux ans à Paris, il  a travaillé pour de célèbres maisons de couture, et a reçu le prix de la Mairie de Paris pour son apport dans le développement de la culture. Khamdamov a également été nommé meilleur peintre des années 1991 – 1996, et  en 1997, il a obtenu le prix de notoriété « Triomphe »,  témoignages de la haute valeur artistique de ses œuvres.  Les eaux fortes de l’artiste, publiées en 1999 par un entreprise américaine « Winter Gallery » en trois tirages, sont très demandées par les collectionneurs et font l’objet d’une véritable chasse au trésor. Khamdamov est le premier peintre contemporain russe dont les tableaux font partie de  la collection de l’Ermitage.  Ces travaux ont également trouvé sa place à la Galerie Nationale Russe Tretiakov, au Musée Rotker’s University (collection Zimmerli) aux États Unis d’Amériques, à la Galerie nationale de Ravenne, et dans des collections privés aux quatre coins du monde. Grace à ces expositions et à la reconnaissance de critiques d’art de renommés mondiales, les tableaux de Khamdamov sont devenu un véritable trésor largement recherché par les connaisseurs.  

 Vladimir KARA

 Né à Moscou,  en 1979 termine École des BEAUX ARTS de Moscou, vit et travaille à Paris depuis 1985. Lauréat 2008 de l’Association européenne de la culture juive. Prix ’II Biennale Internazionale dell’Arte Contemporaine à Italie 1999. Prix XV Ed. « Premio ITALIA per le arti visive – 2000 », Florence, Italie. Grand Prix, catégorie « Portrait ». Grand Prix International, Cannes 1989.  La recherche de Vladimir KARA porte sur le renouveau d’un symbolisme figuratif : « Que l’inspiration soit historique ou contemporaine, un jeu subtil a lieu, qui se déroule sur une imperceptible frontière, dans l’entre-deux où l’évidence figurative n’est plus que la limite et le masque d’une figuration symbolique. Faisant appel à un vocabulaire symbolique et figuratif, je tente de résoudre la perpétuelle problématique posée par la surface picturale. Dans une importante partie de mon œuvre, je cherche à mettre en lumière la manière dont les sujets mythologiques et bibliques – toujours contemporains – sont construits en reposant aujourd’hui les questions éternelles.»

 Oscar RABINE

 Oscar Yakovlevich Rabin né le 2 janvier 1928 à Moscou en URSS. De 1946 à 1948, il étudie à l’Académie des Arts de Riga. En 1948-1949, il étudie à l’Institut d’art Vassili Sourikov de Moscou d’où il fut expulsé pour formalisme. À la fin des années 1950, avec sa femme peintre Valentina Kropiwnicki, il devint le fondateur du groupe d’art informel Lianozovo. Au printemps de 1974, Rabin est l’initiateur et l’un des principaux organisateurs de l’exposition d’œuvres d’artistes non-conformistes à Belyayevo, l’Exposition Bulldozer. En 1978, durant un voyage en France il se voit refuser la citoyenneté soviétique par un décret spécial du Præsidium du Soviet suprême de l’URSS. En 1985, il acquiert la nationalité française. En 1990, la Pérestroïka rétablit son droit à la citoyenneté russe. En 2006, l’ambassadeur russe de France lui restitue son passeport russe. En 2007, il expose ses œuvres au musée Pouchkine.

 Alexander DANOV

 Alexander Danov né en Octobre 6 1941 à Makhachkala (Port Pétrovsk), en Russie. En 1961-1967 il a étudié à LVHPU les Mukhina Leningrad (Saint-Pétersbourg). Titulaire du diplôme en 1967. En 1967-1978 Professeur de peinture eux LVHPU Mukhina.  Il a travaillé à l’Institut Lenproekt et la tête plus tard, de l’organisation, «Monumental Art en architecture à Leningrad. » Membre de l’Union des Artistes de l’URSS. En 1978 il est parti de l’URSS avec sa épouse, l’artiste Tatyana Danova. Ses œuvres ont été présentées depuis 1960 dans plus de 300 expositions individuelles et collectives internationales en URSS, en Tchécoslovaquie, en Angleterre, France, Autriche, Luxembourg, Italie, Japon, USA, Canada, Australie, Hollande, Belgique, Israël et l’Allemagne. Près de 400 œuvres de peinture, de dessin et de céramique sont dans les musées publics en Russie et en Allemagne. Alexander Danov vit et travaille à Düsseldorf, en Allemagne.

 Igor BITMAN

 Nationalité française et canadienne. Né à Moscou en 1953. Etudie à l’École des Beaux-Arts de Moscou. Dans les années 70 à 80, participe à des manifestations artistiques organisées par des mouvements non-conformistes Quitte IURSS en 1981. Vit et travaille en France depuis 1986. Les œuvres d’Igor Bitman sont présentes chez de nombreux collectionneurs en France, aux Pays-Bas, en Suisse, en Italie, au Canada, aux Etats-Unis, en Russie…

 Eugene RUBIN (1906-2001)

Né le 3 décembre 1906 à Kiev (Ukraine). En 1927 il quitte Moscou pour Berlin. En 1935 il s’installe à Paris et se lance dans la photographie de mode. Dans les années quarante, fasciné par le surréalisme, il commence à peindre. André Breton attiré dont son travail attira l’attention, l’invita à participer à une grande exposition surréaliste, qui fut tenue à Paris en 1947 à Maeght Galerie. Il participa également à de nombreuses expositions à Paris et à Lyon en France, en Suisse, en Allemagne et en Suède. En 1975, il organisa une exposition personnelle dans la galerie de Paris Vialetay, et y esposa un travail, stylisé dans l’esprit des débuts du kubofuturizma russe. En 1976, il pris part à l’organisation de l’exposition d’art contemporain russe au Palais des Congrès à Paris. Entre 1970 et 1980 il participa à des expositions collectives, et teint des expositions personnelles de peintures, dessins et photographies à Paris, Londres, Bâle, Fribourg, Göteborg, Berlin et Zurich. En 1979, la galerie Casanova l’exposa à Lyon avec M. Shemyakin lors de  » l’exposition pour deux. » Il repose au cimetière de Sainte-Geneviève-des-Bois.

Anna FILIMONOVA

Née en 1967 à Saint-Pétersbourg, Russie, diplômée d’un D.E.A. de Philosophie de l’Art à la Sorbonne, de l’Académie des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg et de l’Ecole d’Etat pour Cadres du Tourisme Etranger, elle a perfectionné sa formation post-diplôme à l’Ecole du Louvre avec une Bourse du Gouvernement Français. Depuis 1992 à Paris, elle participe ou initie de nombreux évènements culturels à portée internationale, expositions, colloques, concerts, voyages… Ses deux carrières parallèles obéissent à la réflexion sur l’importance des échanges culturels contemporains, les questions du multiculturalisme, de l’intégration et de l’identité culturelle à l’ère de la mondialisation.*

 

 

 


commentaires